ATTENTION: Aux auteurs et évaluateurs.
Nous subissons un arrêt du serveur (panne majeure) sur lequel se situe notre plateforme éditoriale (rac.inra-ifris.org).
Merci d'envoyer vos articles ou propositions d’article directement aux éditeurs invités du dossier qui vous intéresse et à un membre du comité de rédaction ou au rédacteurs adjoints en charge soit des dossiers, soit des articles en Varia (voir adresses sur cette page http://www.socanco.org/cr). Nous vous prions d’excuser cet inconvenient, et vous remercions.

La Rédaction de la RAC

Matinale de l’IFRIS Une modernité pharmaceutique

Matinale de l’IFRIS

Une modernité pharmaceutique alternative ? Les dynamiques de reformulation de la médecine Ayurvédique en Inde

21 avril 2016, CNAM

Autour de l’ouvrage : « The herbal pharmaceutical industry in India. Drug Discovery, reformulation and the market », de Jean-Paul Gaudillière et Laurent Pordié, (eds) Asian Medicine, special volume, 9-I/II.

Une modernité pharmaceutique alternative ?

Les dynamiques de reformulation de la médecine Ayurvédique en Inde.

Loin d’être les vestiges d’un passé glorieux ou les marqueurs d’une exception culturelle locale, les traditions médicales d’Asie sont aujourd’hui mondialisées.

En particulier, depuis le début des années 2000, la médecine ayurvédique indienne connaît de profondes transformations dont une des manifestations est l’émergence d’une industrie du médicament au sein d’un monde jusqu’ici exclusivement clinique. Les firmes indiennes sont aujourd’hui engagées dans une processus de reformulation des savoirs traditionnelles ayant pour enjeu la commercialisation de préparations de plantes médicinales, standardisées, prêtes à l’emploi, prenant pour cible des pathologies définies selon les termes de la biomédecine et destinées à des patients dont les liens avec le pays sont souvent ténus.

Loin d’illustrer un alignement sur la pharmacie globale, ces dynamiques témoignent de la constitution de formes originales de savoirs et de pratiques que leurs promoteurs revendiquent comme des alternatives à la biomédecine ou à certains de ses aspects.

Partant de la récente publication de The herbal pharmaceutical industry in India, ouvrage qui rassemble les résultats d’une enquête collective sur les pratiques de reformulation de la médecine ayurvédique, cette matinale discutera de ce que ces dynamiques nous apprennent que ce soit du point de vue des réponses à la crise de l’innovation pharmaceutique, des politiques contemporaines de développement et d’industrialisation ou de la longue durée des « modernités alternatives » dans le domaine de la santé.

Après une présentation du livre, le débat sera introduit par :

  • Maurice Cassier, Sociologue de l’innovation (Cermes3, CNRS), à l’origine de nombreux travaux sur le médicament, en particulier sur le développement des génériques dans les divers Suds.
    - Anne-Marie Moulin, Philosophe et historienne des sciences (Sphere, CNRS), ancienne directrice du département sciences sociales de l’IRD, spécialiste de l’histoire des médecines entre Orient et Occident.
    - Mina Kleiche-Dray, Historienne des sciences (Ceped, IRD), auteure de travaux importants sur les savoirs traditionnels en Amérique Latine, les pratiques de bioprospection et les politiques de développement. (sous réserve de confirmation)

L’inscription est obligatoire : georgia.prountzou@u-pem.fr
Accès :

Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM)
Salon d’honneur (accès 37.1.50) plan d’accès
2, rue Conté – 75003 PARIS (Métro Arts-et-Métiers, lignes 3 et 11 )