Bilan pour l’AERES (Novembre 2009)

La RAC est classée dans la liste de revue de l’AERES pour le domaine SOCIOLOGIE-DÉMOGRAPHIE (Mise à jour le 23/11/09).->http://www.aeres-evaluation.fr/Listes-de-publications-en-Sciences?var_recherche=revues]


En Novembre 2009, nous avons demandé le classement de la revue par l’AERES, c’est-à-dire son inclusion dans la Liste des revues AERES pour le domaine SOCIOLOGIE-DÉMOGRAPHIE (Mise à jour le 23/11/09).

Ci-joint se trouve le document contenant un bilan arrêté à fin Novembre 2009.

Notre revue est entièrement transparente et respecte les règles de la communauté scientifique, énoncées en préambule de cette nouvelle liste de Revues classées de l’AERES :

  • Elle fonctionne « avec un comité de rédaction composé de membres d’horizons diversifiés »

‐ Elle dispose « d’une procédure explicite d’évaluation scientifique des articles aboutissant à des rapports écrits »

‐ Elle est publiée depuis 2007 et a produit 7 numéros (plus un numéro sous presse pour fin 2009) pour une périodicité de trois numéros par an.

‐ Elle comporte une part minimum de varia (très exactement de 30% pour l’année 2009 et qui a augmenté par rapport à l’année dernière).

‐ Elle est publiée depuis trois ans (condition minimale pour le classement AERES)

‐ Son mode de fonctionnement est clairement annoncé et respecté sur le site internet de la revue (cf. [article1]) (procédure de sélection des articles, fonctionnement et composition du comité de rédaction, etc.)

Il s’agit de plus d’une revue indépendante de nos institutions d’affiliation (Universités, INRA, IRD, CNRS ou autres). (Qui dépend de la SAC).

De plus nous publions la seule revue de langue française spécialisée dans le domaine de l’analyse des sciences, des savoirs et des connaissances depuis cet angle social qui est dominé par des revues de langue anglaise comme SSS, STHV, ou ST&S, revues inclusent dans le classement actuel ; nous nous différencions assez nettement des "Cahiers de la recherche sur l’éducation et les savoirs", très nettement spécialisés sur l’éducation, ce qui n’est pas notre cas.

Notre revue a publié régulièrement des travaux de chercheurs confirmés mais aussi de plusieurs jeunes chercheurs.

Lire le bilan :

PDF - 337.9 ko